Nettoyage dalles et terrasses Lessines

Vos dalles sont sales ? Contactez notre entreprise de nettoyage des extérieurs à Lessines!

0485/804 834

Nettoyage exterieur Lessines

Nettoyage de dalles Lessines

Votre terrasse à Lessines et les dalles qui la constituent ou qui forment vos allées ne sont pas protégées. Elles reçoivent les saletés et poussières qui sont dans l’air, les résidus de pollution parfois et des mousses et lichens peuvent s’y installer. À l’arrivée des beaux jours, il est alors indispensable de faire un nettoyage des dalles et terrasses à Lessines afin de pouvoir profiter de vos équipements extérieurs.

Pour nettoyer vos dalles et terrasses, notre entreprise de couverture à Lessines peut utiliser un nettoyeur haute pression. La puissance de son jet est efficace sur les taches et saletés les plus tenaces. Afin de nous adapter à toutes les situations, nous disposons de plusieurs de ces appareils. Ainsi, notre nettoyeur haute pression à eau froide convient pour les taches classiques tandis que celui à eau chaude désincruste mieux notamment certaines saletés comme celles composées d’huile par exemple. Pour venir à bout de toutes les taches, l’eau peut être chauffée à une température de 160 °.

Pour le nettoyage de terrasse ou dalles à Lessines contactez-nous :

0485/804 834

De même, nous disposons d’un appareil haute pression mobile qui nous permet de nous rendre partout puisqu’on peut le déplacer comme bon nous semble contrairement à notre appareil fixe que nous utilisons dans d’autres situations.

Après avoir pris connaissance des lieux à Lessines, des dalles et terrasses, notre nettoyeur sait quel type d’appareil il doit utiliser afin de rendre vos équipements extérieurs parfaitement propres. Cet examen permet de repérer leurs fragilités. De ce fait, s’il n’est pas possible d’utiliser un nettoyeur haute pression car cela risquerait d’endommager le matériau de votre terrasse ou de vos dalles, il va alors réaliser un nettoyage à la main.

Pour cela, il va utiliser une brosse dure de type chiendent pour frotter l’intégralité de la surface de vos dalles et votre terrasse. Puis, avec une brosse souple, il va frotter tous les joints. Enfin, il va passer la raclette ou utiliser un lave-pont pour éliminer toute l’eau qu’il va déverser lors du rinçage.

Que ce soit avec lenettoyage de terrasseà la brosse ou avec le nettoyage à haute pression, nous pouvons utiliser certains produits en complément pour venir à bout de certaines taches. Ainsi, si nous constatons de la mousse ou du lichen, nous allons utiliser un produit de démoussage qui va les éliminer mais aussi empêcher qu’ils ne repoussent trop rapidement. S’il y a des points de rouille qui sont apparus, nous utilisons de la rubigine et si vous avez des taches grasses, nous pouvons en venir à bout avec de la lessive Saint-Marc si le matériau n’est pas poreux. Si une tache d’huile est difficile à retirer, nous déversons de la terre de Sommières dessus et la laissons agir quelques heures.

Quelle que soit la nature des taches, notre nettoyeur de dalles et terrasses à Lessines a des astuces pour les faire disparaître. Alors, pour un nettoyage de dalles et terrasses professionnel et un résultat absolument parfait, appelez vite notre entreprise de couverture afin que nous convenions d’un rendez-vous. Et, nous établirons un devis pour nettoyage de dalles et terrasses.

Voir +

Lessines

Il semblerait qu'elle ait été fondée par les Saxons, refoulés par les troupes romaines après une bataille, vers le Ve siècle. Au début du IXe siècle, dix exploitations agricoles ("manses") de Lessines (de Lietzinis) appartenaient au patrimoine de la mère de saint Guibert (Wichpertus), qui les lui légua, à lui et à son frère Oubaud (Oilboldus). Guibert légua sa part à l'abbaye de Gembloux qu'il venait de fonder en 936, donation entérinée par une charte d'Otton Ier du Saint-Empire de 946[1].

La terre de Lessines, tout comme celle de Flobecq, se trouvait sur la limite du Hainaut et du comté d'Alost et était occupée par le châtelain d'Audenarde. Primitivement, la plus grande partie de ces territoires étaient une dépendance du comté d'Alost, mais il est vraisemblable que la langue romane dont usaient les habitants les avaient rapprochés de leurs voisins du Hainaut. Le châtelain d'Audenarde, au lendemain du jour où Rodolphe de Habsbourg avait prononcé sa sentence contre Gui de Dampierre, s'était empressé de faire hommage au Hainaut (1280)[2]. La cour des barons de Flandre, convoquée par le comte et présidée par son fils Robert, avait affirmé, en 1281, les droits de la Flandre et une série d'enquêtes se suivirent, dont le comte de Hainaut refusa généralement d'accepter les conclusions[3].

Une sentence arbitrale prononcée en 1310 et qui embrassait d'autres points litigieux, relatifs à la Zélande, à la Flandre impériale et au Cambraisis, portait en substance au sujet des « terres de débat » (qui comprenaient Lessines, Bois-de-Lessines, Ogy, Zarlardinge, Everbeek, Acren, Papignies, Isières, Lenseghem, Tongre, Bauffe, les bois de Pottelsberghe et de La Louvière, Flobecq, Ghoy, Wodecq et Ellezelles), que la ville de Lessines et sa châtellenie, le château de Flobecq et son enceinte, les moulins jusqu'au ruisseau venant de Puvinage, les bois de Pottelsberghe et de La Louvière ainsi que l'hommage de Maulde étaient à la Flandre, que la ville de Flobecq appartenait au Hainaut. Enfin, la terre d'Ende devait être partagée suivant cerclemenage. Un premier dictum, prononcé par Robert de Béthune en 1282, avait reconnu qu'en dehors des fossés du château, la ville de Flobecq était un alleu du sire d'Audenarde[4].

Latrine à fosse simple

La fosse est creusée en général à la pelle et à la pioche, de préférence dans un sol meuble mais pas trop absorbant afin d'éviter les infiltrations. Elle fait couramment un mètre de diamètre (taille suffisante pour pouvoir y creuser sans prendre trop de place), et a une forme circulaire : bien que le creusement soit plus difficile ainsi sans moyens mécaniques, cela rend les parois plus résistantes à l'effondrement[1]. La profondeur de la fosse varie avec la dureté du sol, la proximité de la nappe phréatique et le coût estimé : les profondeurs « standard » lors des programmes publics de construction de latrines sont souvent de 1,5 m si la nappe phréatique est proche, et de 2 à 3 m si le sol le permet ; mais on a déjà rapporté des fosses de plus de 15 m de profondeur, qui ne seront probablement jamais pleines.

Durant le creusement, l'effondrement des parois peut être prévenu en utilisant un renforcement temporaire. Une fois la fosse creusée, les parois sont renforcées ; si le sol est dur, seul le haut est renforcé, sur un mètre environ. Selon les moyens et les matériaux disponibles, le renforcement peut être fait avec des anneaux de béton coulés au préalable dans des moules, avec du béton coulé sur place, en maçonnerie, avec un fût de large diamètre, de vieux pneus, etc. ; avec un sol sec et compact, la fosse n'est parfois pas renforcée, mais les risques d'effondrement sont accrus.

Si la nappe phréatique est trop proche (de l'ordre de deux mètres), le fond de la fosse doit être rendu imperméable, par exemple avec une couche de béton ; dans les autres cas, l'infiltration peut être souhaitée afin d'évacuer la fraction liquide ; dans ce cas, est mis en place un filtre fait de plusieurs couches de sable de granulométrie décroissante.

Nos Services


Call Now Button