Isolation des combles Jodoigne

L’isolation de votre maison fait défaut ? Appelez notre entreprise à Jodoigne !

0485/804 834

isolation de combles Jodoigne

isolation de combles Jodoigne

Pour améliorer votre confort et vous permettre de réaliser des économies d’énergie, le premier poste de dépense à envisager est l’isolation de combles à Jodoigne. En effet, que vous ayez des combles aménageables ou perdus, c’est par là que se produisent un tiers des déperditions de chaleur. Notre couvreur réalise l’isolation thermique des combles pour y mettre fin.

Il est possible d’isoler des combles perdus ou aménagés à Jodoigne. En effet, notre couvreur connaît plusieurs méthodes d’isolation de toiture afin de pouvoir s’adapter à toutes les situations et répondre à toutes les demandes en apportant une solution efficace.

Ainsi, en ce qui concerne l’isolation des combles aménageablesà Jodoigne, c’est-à-dire ceux dans lesquels vous allez créer une ou plusieurs pièces, il peut réaliser une isolation des combles par l’intérieur. Notre entreprise de couverture recommande cette technique sur les bâtiments déjà existants car elle impose moins de travaux que lors d’une isolation des combles par l’extérieur car lors d’une isolation des combles par l’intérieur, notre couvreur va fixer des panneaux d’isolant sous la toiture de façon à bien l’isoler et que la chaleur ne s’échappe plus.

Pour l’isolation de vos combles à Jodoigne contactez-nous :

0485/804 834

Si vous êtes dans le cadre d’un bâtiment en construction ou que vous entamez des travaux de rénovation à Jodoigne qui touchent les façades, nous préconisons alors l’isolation des combles par l’extérieur qui est aussi dite isolation par sarking. Cette technique consiste à créer un manteau d’isolant tout autour des murs de votre maison. Cela permet de réduire les ponts thermiques car l’isolant est collé directement sur les façades. L’isolation par sarking est d’une grande efficacité.

Si vous souhaitez faire une isolation des combles aménageables à Jodoigne, contactez-nous afin que nous nous rendions sur place puis que nous établissions un devis d’isolation des combles.

Par ailleurs, nous attirons votre attention sur le fait que même si vos combles ne sont pas aménageables, il est tout aussi important de bien isoler les combles à Jodoigne.

L’isolation des combles perdus peut se faire en fixant des rouleaux d’isolant sous la charpente. Mais, cela impose de pouvoir avoir accès à vos combles et de pouvoir circuler à l’intérieur. Il peut aussi procéder à l’isolation thermique des combles en répandant de l’isolant en vrac sur le sol à l’aide d’un râteau pour obtenir une couche continue et homogène. S’il ne peut pas s’introduire dans vos combles, notre entreprise procède à une isolation des combles perdus par soufflage.

Dans ce cas, notre couvreur à Jodoigne démonte une partie du toit afin d’introduire une souffleuse mécanique à l’intérieur. Elle répand l’isolant en vrac partout sur le plancher y compris dans les recoins.

Si vous voulez faire une isolation de combles perdus à Jodoigne, n’hésitez pas à contacter notre entreprise de couverture, nous établirons un devis d’isolation des combles.

Enfin, pour toute isolation de toiture, nous utilisons différents types d’isolants qu’ils soient minérales ou écologiques. Notre couvreur saura vous recommander l’isolant adapté à vos attentes et à la qualité attendue. Alors pour faire isoler des combles et obtenir un devis d’isolation des combles, appelez-nous vite !

Voir +

Jodoigne

Jodoigne est située en Moyenne-Belgique, aux confins du Brabant et de la Hesbaye. La ville se trouve à quelque 40 kilomètres au sud-est de Bruxelles, à 60 km au nord-ouest de Liège et 20 km au sud de Louvain. Les villages qui composent l'entité sont : Piétrain, Saint-Jean-Geest, Saint-Remy-Geest, Zetrud-Lumay, Dongelberg, Mélin, Lathuy, Jodoigne-Souveraine et Jauchelette.

Le système gédinien du terrain rhénan est représenté dans toute la vallée de la Gette par son étage inférieur, qui y affleure depuis la route de Wavre-Hannut jusqu'à la limite de Saint-Jean-Geest. Cette bande se compose de quartzite et de phyllade gris-bleuâtre. On nous a signalé, du soufre et de l'argent natif au lieu-dit Cricales. Du schiste ferrugineux et de la pechblende sont signalés à Gobiery. Vers le château de Jodoigne, le quartzite forme des bancs massifs d'un noir bleuâtre à cassure conchoïdale subluisante à peine pailletés qui atteignent plus d'un mètre d'épaisseur, on retrouve ces bancs, sous la chaussée de Tirlemont, jusque la rue de Piétrain. Le limon hesbayen du système diluvien recouvre une grande partie du territoire de Jodoigne.

De nombreux outils en silex furent trouvés aux Blanches Fontaines et le long de la Chaussée de Charleroi. Une hache en silex a été découverte dans la campagne jodoignoise au lieu-dit « Champs des oiseaux ». Cette hache paléolithique est remarquable car le tranchant n'est pas ébréché, marquant peut-être l'apanage d'un chef. (in Jadis - C Havart. Orp-le-Grand / Dalcq jm)

Comble (architecture)

Un comble est l'ensemble constitué par la charpente et la couverture. Il désigne par extension l'espace situé sous la toiture, volume intérieur délimité par les versants de toiture et le dernier plancher. On utilise couramment le terme au pluriel, les combles, pour désigner un tel espace, qu'il soit aménagé ou non.

En l'absence de sous-toiture, les couvertures n'étaient pas suffisamment étanches pour garantir une ambiance sèche propice à l'habitation ni à la conservation des objets. Un traducteur de Vitruve habille le plancher du comble d'un enduit de terre grasse pour préserver les pièces d'habitation de l'humidité, d'après lui la fonction primitive du comble[1]. Le comble était donc sacrifié à une fonction purement technique. Les combles n’étaient pas habités ni ne servaient de grenier ; le toit avait comme principale fonction de protéger les pièces d'habitation des intempéries.

Les combles dégagés ont pu servir de débarras des maisons, ou de lieu d'étendage dans les immeubles en ville. Cet espace tampon entre l’extérieur et l’habitation était ventilé et permettait de garantir une excellente protection contre l’humidité des pièces d'habitation. Il a pu servir de stockage du foin dans les constructions rurales, et pour éviter que le foin ne s'enflamme spontanément, il a dû être abondamment ventilé au moyen de fenêtres et de lucarnes. Le plancher épais des combles a pu servir d'isolation thermique et, lorsqu'il était hourdé en plâtre, de pare-feu en cas d’incendie.

Nos Services


Call Now Button